La transformation digitale, quelle importance ?

Durant cette dernière décennie et aujourd’hui plus que jamais, la transformation digitale est au cœur des préoccupations des entreprises. Omniprésent et touchant les entreprises, quels que soient leur secteur d’activité, leur ampleur et leur client cible, la révolution digitale oblige désormais les entreprises à se réinventer et se réorganiser afin de ne pas compromettre leur existence et leur avenir. En externe l’entreprise doit s’adapter et suivre la tendance digitale pour demeurer concurrente ; ce qui nécessite de repenser les relations en interne entre les collaborateurs.

Pourquoi parle-t-on autant de transformation digitale ?

Il ne faudrait surtout pas confondre la transformation digitale avec la digitalisation des méthodes de travail et de process, qui consiste à numériser des documents. En effet, sujet presque plus sociologique que technologique, la transformation digitale ne se réduit pas seulement aux outils, mais concerne au même niveau, les hommes, leurs organisations, leurs habitudes, leur mode de fonctionnement et toutes les pratiques managériales.

Il s’agit donc véritablement d’un processus suivant lequel une organisation adopte les technologies digitales dans l’ensemble de ses activités.

Et actuellement, elle touche tous les métiers sans exception (RH, finance, marketing, gestion de projet ….).

Quelle évolution pour le digital ?

Les premières entreprises à s’être lancées dans le digital l’ont fait en créant des sites web d’entreprise et en digitalisant leur process. Le digital était avant tout perçu comme un nouveau canal de communication un peu différent. Et le site web, principal élément du digital permettait d’être présent sur un nouveau média qui commençait à émerger. Mais la transformation digitale ne se limite pas uniquement à la refonte du site Web, au développement d’une application mobile ou à l’animation des médias sociaux. Elle implique l’initiation de modifications importantes et structurelles, à la fois dans le modèle d’affaire que dans la culture de l’entreprise. Des modifications qui obéissent à 2 lignes directrices :

  • la revue de l’approche client qui va permettre de déterminer la satisfaction du client et de mettre en place la meilleure stratégie de fidélisation et d’accroissement de clientèle ;
  • la restructuration des processus opérationnels et du modèle d’affaire.

Le digital nous oblige ainsi à transformer nos modes de travail, nos modes de penser et nos pratiques business dans le but de répondre efficacement aux réels besoins des consommateurs ; les principaux étant l’instantanéité, le choix sur différentes options et la possibilité de comparer rapidement et facilement les différentes offres, l’accessibilité de toutes les informations concernant la marque mais aussi et surtout les produits et services proposés.

Le digital, un véritable levier de croissance ?

De nombreuses entreprises ont souhaité digitaliser un certain nombre de fonctions supports (comme des outils de gestion par exemple) et qui ont été développé par les SSI (société de service informatique). Le déploiement de ces gros logiciels de gestion de back office a souvent été le premier contact digital des collaborateurs d’une entreprise.

Aujourd’hui, le digital est devenu un véritable levier de croissance à la fois structurant stratégique pour les entreprises, dans 3 domaines :

  • pour les entreprises classiques, le fait de mieux connaître leurs clients permet de leur vendre plus de produits et plus de services ;
  • pour les pure players, choisir une catégorie et vendre des produits et des services à des clients et capturer la croissance sur d’autres acteurs ;
  • pour les nouveaux business modèles, avec la capacité de monter de nouveaux services et de les monétiser.

Comment procéder à sa transformation digitale ?

Actuellement, tous les grands groupes sont sur le point de se digitaliser, mais à des vitesses différentes. Mais encore faut-il réunir toutes les conditions de réussite pour sa transformation digitale. L’enjeu est alors de savoir si les entreprises et grands comptes savent se réinventer et se réorganiser pour se digitaliser.

Entre la technologie et le business, la difficulté réside principalement dans le montage de la plateforme digitale collaborative dans laquelle l’entreprise met des actifs. Une situation qui nécessite une vraie volonté managériale des dirigeants pour travailler en cross avec les différents niveaux en matière de gouvernance et travailler de façon agile, avec les pratiques de « Test and Learn » pour avancer rapidement. La problématique majeure dans la transformation digitale c’est que 3 projets de transformation sur 4 échouent faute d’un accompagnement du changement dans la durée. En effet, la transformation doit s’accompagner dans la durée, tant pour les managers que pour les employés, pour s’assurer d’une performance des équipes et pour que chacun puisse devenir acteur de son propre changement.

Laisser un commentaire